Une nouvelle blague tous les mercredis :


Catastrophe chez Dassault.
Le prototype du nouveau chasseur révolutionnaire qui porte tous les espoirs de la firme s'est encore écrasé. Pour la troisième fois consécutive, le pilote d'essai n'a eu que le temps de faire fonctionner son siège éjectable.
Et pour la troisième fois, la cause de l'accident est identique : rupture de l'aile, exactement au même endroit, près du fuselage.
Les ingénieurs ont tout essayé pour y remédier, en vain. On envisage d'abandonner le projet quand un type en blouse grise, qui a demandé audience au patron, lui dit :
- Je sais ce qu'il faut faire…
- Vraiment ?
- Oui. A l'endroit où l'aile se brise, vous allez percer tout le long des petits trous espacés d'un centimètre.
- C'est tout ?
- C'est tout.
"Au stade où nous en sommes, se dit le patron, qu'est-ce qu'on risque ?" Et il donne l'ordre de faire percer des petits trous dans l'aile du quatrième prototype, là où elle cède.
Nouveau vol d'essai. L'aile semble tenir. Le pilote s'enhardit, soumet son appareil à toutes sortes d'épreuves, dépasse les normes de sécurité : l'aile résiste. A peine l'avion s'est-il posé que le patron fonce à l'usine et dit à ses collaborateurs :
- Trouvez moi ce type en blouse grise !
On le lui ramène et il le prend dans ses bras :
- Vous avez sauvé la maison ! Vous êtes un génie de l'aviation ! Quelle fonction occupez vous dans la société ?
- Je suis chargé de l'entretien des toilettes.
- Quoi ? Mais comment avez vous fait pour trouver la solution ?
- Oh ! c'est simple : j'ai remarqué que le papier hygiénique se déchire jamais au pointillé…


Visitez la catégorie humour de l'annuaire humour


  1. Accueil
  2. Top des votes
  3. 3 sites au hasard
  4. Inscrire un site
  5. Les 15 derniers
  6. Recherche :
  7.  
  8. Convertisseur €
  9. Humour
  10. Contact
  11. Bannières
Mercredi 18 Octobre
St. Luc